Mot du président

Chères consoeurs, chers confrères,
L’Amicale des gynécologues obstétriciens du Nord (AGON), a été créée il y a près de trente ans autour de trois principes fondateurs : le progrès scientifique, l’ouverture sur le monde et la création d’une communauté de membres soudée. Toujours en quête d’innovation, l’AGON s’associe aujourd’hui au CMF pour l’organisation de ce congrès, qu’elle accueille avec amitié à Tanger.

La réussite de notre événement a été le moteur de plusieurs mois de concertation et d’échanges fructueux qui aboutissent désormais à des rencontres qui seront, j’en suis convaincu, à la hauteur de vos attentes. Le programme élaboré conjointement saura susciter votre intérêt et piquer votre curiosité, tant par la diversité des thèmes abordés que par la qualité des orateurs invités. Ces trois jours nous offriront l’opportunité d’explorer des thématiques novatrices telles que l’hystéroscopie ou l’esthétique vaginale, ou encore de mettre en lumière la création de l’«  endomaroc réseau du Nord » qui nous permettra de nous intégrer dans la dynamique nationale de lutte contre l’endométriose, au service de nos patientes.

La transmission, le partage et la promotion de la formation continue sont au coeur des valeurs de l’AGON et nous avons tenu, à l’occasion de ce congrès, à intégrer dans nos rangs non seulement les médecins du Maroc et d’ailleurs, mais aussi les sage-femmes et les résidents qui partagent nos préoccupations et notre quotidien.

La co-organisation de ces journées par l’AGON et le CMF a été une véritable aventure humaine pour tous et cette expérience marquera positivement nos deux associations et, je l’espère, contribuera à renforcer les liens d’amitié et de confraternité entre collègues. Je tiens également à remercier les membres du bureau de l’AGON, sans qui cet événement n’aurait jamais pu voir le jour, pour leur implication sans faille dans ce projet.

J’espère vous retrouver ou vous rencontrer, chères consoeurs, chers confrères, ces 29-30 septembre et 1er octobre, pour des échanges qui promettent d’être riches et passionnants.

Je vous souhaite un bon congrès,

Dr. A Aït Ahmed,
Président de l’AGON